Historique de la ligne 11

L’indice No 11 correspond, comme d’autres, à des lignes fort différentes au cours de l’histoire de nos transports publics :

  • de 1891 à 1946, la 11 est la ligne de Jussy.
  • de 1969 à 1986, la 11 est la ligne urbaine de Ceinture (sens anti-horaire).
  • dès 1992, c’est la ligne de moyenne ceinture qui contourne la ville de Genève.

30 avril 1891 : Mise en service par la VE du tronçon Rive – Vandoeuvres (traction vapeur)

01 octobre 1891 : Mise en service du tronçon Vandoeuvres – Jussy (traction vapeur)

11 février 1902 : Mise en exploitation de la ligne électrique No 11 Genève (Rive) – Vandoeuvres – Jussy par la CGTE.

Alioth 89 à Vandoeuvre en 1910 – Archive SNOTPG

Alioth 92 – Terminus de Jussy en 1911 – Archive SNOTPG

Schlieren 56 – Jussy en 1928 – Archive SNOTPG

14 mai 1930 :Suppression du tronçon Chevrier – Jussy

15 mai 1930 : Exploitation de la ligne 22 par autobus Rive – Chêne-Bourg – Puplinge – Jussy (Château).

01 janvier 1938 : Rive – Chevrier remplacé par des autobus avec nouveaux indices :
A > Rive – Cologny – La Capite – Meinier – Gy
B > Rive – Cologny – Vandoeuvres – Chevrier
C > Rive – Chêne-Bourg – Puplinge – Jussy

03 juin 1941 : Durant la période de la guerre, le parcours des autobus est supprimé de Rive à Cologny et remplacé par un service de tramway n°11 avec le parcours Rive – Frontenex – Cologny, en correspondance avec les autobus des lignes A et B.

22 janvier 1946 : Suppression du tramway n°11 (Rive – Frontenex – Cologny) et reprise du service normal d’avant guerre. L’indice No 11 n’est plus utilisé pendant 23 ans.

01 juin 1969 : Suppression du tramway de la Ceinture et reprise de l’exploitation par autobus avec dénomination différenciée :

Ligne 1 : Cornavin – Eaux-Vives – Plainpalais – Cornavin
Ligne 11 : Cornavin – place du Cirque – Tranchées – pont du Mont-Blanc – place des Alpes – Cornavin.

Saurer 433 à la rue des Alpes – Archive collection Diwabus949

1972 – Passage par l’avenue de Champel – Contamines – Malagnou au lieu du Bd des Tranchées, mis à sens unique.

Saurer n°424 en difficulté lors de l’hiver de 1981 – Photo copyright «diwabus949»

Saurer n°424 en difficulté lors de l’hiver de 1981 – Photo copyright «diwabus949»

30 septembre 1984 – Passage par l’avenue Beau-Séjour – place Reverdin – chemin de l’Escalade.

Plan du 30 septembre 1984 – Archive SNOTPG

Saurer 424- Archive collection Diwabus949

Saurer 424 – Archive collection Diwabus949

Saurer-Leyland 216 – Archive collection Diwabus949

Saurer Leyland 224 – Archive collection Diwabus949

Saurer Leyland 224 – Archive collection Diwabus949

Saurer-Leyland 208 – Archive collection Diwabus949

29.01.1985 – Mise en service de la RCT sur la ligne 11.

1986 – La ligne 11 est supprimée et l’indice de nouveau inutilisé pendant six ans.

1992 – Renaissance de la ligne 11 (moyenne ceinture) Nations-Gare des Eaux-Vives, avec le parcours suivant : Nations – Servette – Charmilles – Jonction – Acacias – Carouge – Bout-du-Monde et la gare des Eaux-Vives. Voir le plan ci-dessous.

Plan de la ligne 11 – 1992 – Archive SNOTPG

28 mai 1995 – De la gare des Eaux-Vives aux Nations, cette ligne est exploitée intégralement par les TPG avec des autobus 2 essieux. Le parcours est identique, sauf au Nations. Voir secteur Nations ci-dessous.

Secteurs Nations en 1995 – Archives SNOTPG

24 juin 2001 – La ligne 11 descend dorénavant jusqu’au Jardin-Botanique, le reste du parcours reste identique. Modification de parcours après Tours-de-Carouge. La ligne bifurque sur le Bld des Promenades jusqu’au nouveau terminus de Carouge sur le boulevard des Promenades Elle revient par J-Grosselin et fait l’arrêt Tours-de-Carouge en commun avec la ligne 44/45. Le parcours entre Carouge – Bout-du-Monde – gare des Eaux-Vives est repris par la nouvelle ligne n°21.

O405G n° 283 – Photographie SNOTPG

O405G n°287 – Photographie SNOTPG

10.12.2006 – La ligne 11 retrouve son terminus au Bout-du-Monde. Le reste du parcours est inchangé. L’interlignage avec la ligne 1 au Jardin Botanique est mis en place.

13.12.2009 – Le parcours est modifié dans Carouge, par la rue du Collège définitivement.