Chronologie des parcours de la ligne 3 et Questions d’Exploitation

La ligne de tramway Petit-Saconnex – Champel fut établie à voie normale par la Compagnie Générale des Tramways Suisses. Elle fut inaugurée en 1894. En raison des rampes à franchir, cette ligne fut électrifiée dès l’origine, ce qui en fait un des premières lignes de tram électriques de Suisse. A Genève, elle servit de banc d’essai pour la traction électrique. Pour l’exploitation de la ligne, 8 automotrices furent fournies par l’entreprise qui deviendra ultérieurement les Ateliers de Sécheron.

C’est en 1901, que la mise à l’écartement métrique se fit sous l’égide de la nouvelle Compagnie Genevoise des Tramways Electriques (CGTE) constituée en 1899. Les motrices électriques à écartement normal, presque neuves, furent retirées du service, et vendues en France.. De mai à décembre 1901, le parcours est détourné par la rue Diday et la Place Neuve pendant l’électrification et la pose de la voie de 1 mètre à la Corraterie, en corrélation avec les mêmes travaux sur la ligne Carouge – Annemasse.

Petit-Saconnex-Place - Copyright M. Dietschy

Petit-Saconnex-Place – Copyright M. Dietschy

Entre 1901 et 1913, les voitures de cette ligne portent des plaques indicatrices de parcours à fond jaune et lettres rouges. Entre 1906 et 1909, le service d’hiver, entre Athènée et le Grand-Pré porte des plaques indcatrices de parcours à fond rouge et lettres jaunes. C’est en 1912 que le n° des lignes est posé sur le toit des voitures.

Ligne 3 - Automotrice n° 25 - Copyright M. Dietschy

Ligne 3 – Automotrice n° 25 – Copyright M. Dietschy

Rue de la Servette - Poterie en 1930 - Collection SNOTPG

Rue de la Servette – Poterie en 1930 – Collection SNOTPG

Rue de la Corraterie en 1942. Voiture n°5 Ce 2/2 Série 1 à 24 - Collection SNOTPG

Rue de la Corraterie en 1942. Voiture n°5 Ce 2/2 Série 1 à 24 – Collection SNOTPG

Trolleybus et Tramways
En septembre 1942, le parcours entre Grand-Pré et Petit-Saconnex est le premier tronçon de trolleybus exploité à Genève. Puis, en novembre de la même année le tronçon en trolleybus est prolongé jusqu’à Cornavin. En janvier 1943, le parcours entre le dépot, Bel-air et Cornavin est électrifié. Mais en mai 1944, par suite de manque de pneumatiques, cause de guerre, le tramway est rétabli jusqu’au Grand-Pré. Par une ordonnance fédérale, les trolleybus ne pouvant plus circuler le dimanche, le parcours Grand-Pré – Petit-Saconnex est assuré par un tramway spécialement équipé d’une perche de trolleybus.

10 septembre 1942, le dernier tram entre Grand-Pré et Petit-Saconnex - Collection SNOTPG

10 septembre 1942, le dernier tram entre Grand-Pré et Petit-Saconnex – Collection SNOTPG

10 septembre 1942, le dernier tram entre Grand-Pré et Petit-Saconnex - Collection SNOTPG

10 septembre 1942, le dernier tram entre Grand-Pré et Petit-Saconnex – Collection SNOTPG

Premier trolleybus circulant entre Gd-pré et Petit-Saconnex - 11.09.1942 - Collection SNOTPG

Premier trolleybus circulant entre Gd-pré et Petit-Saconnex – 11.09.1942 – Collection SNOTPG

Premier trolleybus le 11.09.1942 - Collection SNOTPG

Premier trolleybus le 11.09.1942 – Collection SNOTPG

Premier Trolleybus - 11.09.1942 - Collection SNOTPG

Premier Trolleybus – 11.09.1942 – Collection SNOTPG

Note : Le tracé de la ligne est demeuré remarquablement stable au fil du temps. A part les prolongements aux extrémités de la ligne, le tracé actuel du trolleybus continue de suivre celui du tram, à quelques détails près: ainsi, le parcours du tram suivait la Rue de l’Athénée jusqu’à la Rue d’Ivernois, puis tournait à droite dans cette rue pour atteindre la Place Claparède. Le parcours du trolleybus fut modifié en tournant à droite de la Rue de l’Athénée sur le Blvd Jaques-Dalcroze (anciennement Rue des Casemates) puis à gauche pour remonter le Cours des Bastions jusqu’à Claparède. Egalement, durant les premières années d’exploitation du trolleybus, le tracé dans le sens Petit Saconnex – Champel empruntait la partie supérieure de la Rue Schaub (devenue Rue Chabrey) entre la Rue Pestalozzi et la Rue Hoffmann; ce tracé sur la Rue Schaub fut abandonné à la fin des années 1940.

Ci-dessous à gauche, la ligne 3 effectue son terminus à la Place Reverdin, et ci-dessous à droite, terminus de la ligne 3 sur la Place du Petit-Saconnex.

Extrait carte de 1954 - Collection SNOTPG

Extrait carte de 1954 – Collection SNOTPG

Extrait carte de 1954 - Collection SNOTPG

Extrait carte de 1954 – Collection SNOTPG

31 mai 1959 : mise en service de la ligne 33 desservant l’Aéroport à partir de la Servette par la rte de Meyrin et l’avenue Louis-Casaï. 
1963 : 
Ligne 3, passage à Cornavin en direction de Champel supprimé. Effectue l’arrêt à place 22 Cantons. A savoir : L’arrêt Cornavin se trouvait exactement à l’emplacement de l’actuel arrêt d’arrivée de la ligne 16, le long de la Fontaine, mais en sens inverse. La ligne 3 passait ensuite devant Notre-Dame, puis suivait la rue des Terreaux-du-Temple (en sens inverse de la circulation d’aujourd’hui), tournait dans la rue Vallin (arrêt au coin du Temple de St-Gervais), et rejoignait le tracé actuel à St-Gervais.
17 mai 1968 :
 prolongement de la ligne 33 jusqu’à la nouvelle aérogare de Cointrin. Voir ci-dessous l’ODS (Ordre de service) N° 90 du 10 mai 1968, ainsi que le plan de parcours modifié.

ODS 90-33 - Collection SNOTPG

ODS 90-33 – Collection SNOTPG

Plan ODS 90-33 - Collection SNOTPG

Plan ODS 90-33 – Collection SNOTPG

En 1968, le trolleybus articulé Berna N° 601 est le premier véhicule transformé en vue du self-service à être mis en service, le 29 octobre de cette même année. (Ci-dessous, trolleybus Berna n°602)

Trolleybus articulé Berna n°602 - Collection SNOTPG

Trolleybus articulé Berna n°602 – Collection SNOTPG

28 septembre 1969 : A la mise en vigueur de l’horaire d’hiver 1969/1970 l’itininéraire de la ligne 3 sur le tronçon “Petit-Saconnex” est modifié. Voir ODS (Ordre de service) N° 161 du 24 septembre 1969, ci–dessous.

ODS 161-3 - Collection SNOTPG

ODS 161-3 – Collection SNOTPG

1970 : Introduction généralisée de la perception mécanisée (self-service). Voir ci-dessous ODS N° 255 du 30 décembre 1969.

ODS 255 - Collection SNOTPG

ODS 255 – Collection SNOTPG

28 mai 1972 : la ligne 33 est prolongée dans le quartier des Crêts de Champel. Voir extrait de la carte ci-dessous. La ligne 3 effectuait donc le parcours Reverdin / Bel-Air / Petit-Saconnex et la ligne 33 effectuait le parcours Crêt-de-Champel / Bel-Air / Aéroport.

Extrait d'une carte, année 1970 - Collection SNOTPG

Extrait d’une carte, année 1970 – Collection SNOTPG

1973 : Ligne 3, suppression de la desserte de la Place Reverdin dès 21 heures.

25 septembre 1977 : Ligne 33, Création des services accélérés entre Avanchets et Cornavin aux heures de pointe (devient 333 dès le 12 février 1979.), et création d’un nouvel arrêt des Floralies, crée le 5 septembre 1977.

Couverture horaire année 76-77 - Collection SNOTPG

Couverture horaire année 76-77 – Collection SNOTPG

Horaire 3-33 de 1976-77 - Collection SNOTPG

Horaire 3-33 de 1976-77 – Collection SNOTPG

1984 : Suppression définitive de la desserte de la Place Reverdin par la ligne 3, la desserte est reprise par la ligne d’autobus 11. Prolongement jusqu’à la Cité-Universitaire à Champel. La même année, la ligne 33 Champel-Aéroport est supprimée, la desserte de l’Aéroport est reprise par la nouvelle ligne de trolleybus 10 Aéroport-Cité Nouvelle qui remplace aussi du même coup la ligne de trolleybus 22.

ordre 252 ligne 3 - Collection SNOTPG

ordre 252 ligne 3 – Collection SNOTPG

12 décembre 2004, La ligne 3 est prolongée au-delà du terminus “Champ d’Anier”, jusqu’au nouveau terminus “Gardiol” dans le quartier dit du «Pommier». L’arrêt «Champ d’Anier» est rebaptisé «Maison des Parlements». Ci-dessous le tracé du prolongement. (Source revue Tram n°68, page 67)

Gardiol – Source magazine TRAM

A savoir : Le parcours définitif par le chemin de la Tourelle, chemin Colladon et chemin de Champ d’Anier n’a pu être mis en service qu’en juin 2007: Entre décembre 2004 et juin 2007 un parcours provisoire empruntant le chemin Moïse-Duboule dans les deux sens a été utilisé.

Vestige historique de la ligne 33 en 2007
C’est en 1984 que le parcours par l’avenue de Miremont, entre la rue Albert-Gos et l’avenue de Champel fut abandonné. Ci-dessous, photographies des “vestiges” de ce passage. On peut encore aujourd’hui apercevoir les lignes électriques.

Collection SNOTPG

Collection SNOTPG

11 décembre 2011 : Le parcours de la ligne 3 est modifié entre Cornavin et Claparède par Chantepoulet – rue et pont du Mont-Blanc – rue du Rhône – rue d’Italie –  Rive – bd Jacques Dalcroze – Athénée.

Ce parcours ne donnant pas satisafaction, la ligne 3 retrouve son tracé historique le 20 février 2012