Remarque initiale : L’indice No 8 a été attribué, comme celui de plusieurs autres lignes genevoises (2,5,7,9,10,11,13,14,15,16), à des lignes desservant des lieux bien différents au cours du XXe siècle.

Au début du XXe siècle, la 8 est “la ligne de Versoix”. Ce n’est qu’au début des années trente que la 8 devient “la ligne de Veyrier” que nous connaissons encore.

HISTORIQUE DE LA 8 “VERSOIX

3.12.1900 : Ouverture par la CGTE de la ligne électrique Théâtre – Sécheron (passage par la rue de Berne)

Boulevard du Théatre vers 1900 – Collection SNOTPG

04.04.1901 : Grand-Lancy – Théâtre – Sécheron – Versoix

Terminus de Versoix en 1902 – © Collection SNOTPG

01.06.1903 : Théâtre – Sécheron – Versoix

01.05.1907 : Molard – Sécheron (par la rue de Lausanne) – Versoix

Automotrice 118 au terminus de Versoix en 1924 – © Collection SNOTPG

01.02.1925 :  Suppression de la ligne de Versoix

HISTORIQUE DE LA 8 “VEYRIER”

20.07.1887 : Ouverture de la ligne (traction à vapeur) Genève – Veyrier. A noter que cette ligne privée (GV), indépendante de la CGTE, ne porte pas d’indice de ligne.

GV – Composition du Genève-Veyrier a Rive – Collection SNOTPG
Dépôt du GV – Veyrier en 1888 – Collection SNOTPG
Descente de “Villette” vers le Pont-de-Sierne en 1890 – Collection SNOTPG

01.05.1891 : Prolongement de la ligne de Veyrier à la gare du chemin de fer du Salève.
25.05.1892 : Prolongement de la gare du chemin de fer du Salève à Collonges-sous- Salève (4,5 km).

Collonges sous Saleve – Collection SNOTPG

24.12.1898 : Electrification du tronçon Rive – Veyrier – Gare du Salève.

01.01.1912 : Electrification de la section Gare du Salève-Collonges-sous-Salève et raccordement à la ligne 16 de la CGTE, Rondeau de Carouge-Croix-de-Rozon-Collonges-sous-Salève.

15 octobre 1912 : La section Collonges-sous-Salève-Carouge est exploitée par le GV (la 8 fait alors Rive-Veyrier-Collonges-sous-Salève-Rondeau de Carouge).

Ce 2/2 n° 13 du GV – Collection SNOTPG

15.05.1930 : Le tronçon Carouge – Collonges-sous-Salève est repris par la CGTE (ligne 12) et la section Collonges-sous-Salève – Veyrier abandonnée.

01 juillet 1931 : Contrat de communauté de direction avec la CGTE.

“Petite cent” n° 117 en direction de Rive – Collection SNOTPG

01 avril 1936 : Exploitation de la ligne 8 par la CGTE. De 1936 à 1941, le parcours de la ligne 8 est prolongé jusqu’au BIT, par Cornavin, les jours ouvrables. Les lignes 5 et 8 ont un parcours commun : BIT – Cornavin – Place des Eaux-Vives; la ligne 5 continue jusqu’à la gare des Eaux-Vives, alors que la 8 poursuit en directionde Veyrier. Les dimanches et jours fériés, la ligne 8 est cantonnée au tronçon Rive – Veyrier.

Composition tramways sur le pont du Mont-Blanc – Collection SNOTPG

05 mai 1941 : Nouveau changement : fusion des lignes 6 et 8. Les jours ouvrables, la ligne 6 assure la totalité du parcours Veyrier – Vernier avec du matériel CGTE (la 8 « n’existe pas »!). Les dimanches et jours fériés, la ligne 8 relie Rive à Veyrier et est exploitée avec du matériel des deux compagnies (CGTE et GV).

Ci-dessus Station Villette en 1950 – Collection SNOTPG

03 juin 1956 : Le tramway cède la place à l’autobus Rive-Veyrier.

8 avril 1967 : Nouveau parcours des autobus dans le village de Veyrier.

Ligne 88 : 1968A partir de l’horaire d’été, desserte, les jours ouvrables, du plateau de Vessy par une branche dénommée 88. Effectue le parcours suivant : Rive – Sierne – Place-Verte à Pinchat.

Ligne 88 : 1969Modification de parcours de la ligne 88, du lundi au Vendredi pour desservir l’entreprise Caterpillar.

23 mai 1971 : Vessy est desservi par des courses combinées 8/88 en semaine (voir l’horaire ci-dessous) et également le dimanche soir.

Horaire de la ligne 8-88 valable du 3 juin 1973 au 25 mai 1974 – Collection SNOTPG

Ligne 88 : 26 mai 1974 – Vessy est desservi tous les jours par la ligne 88.

Autobus Leyland n°463 à Rive en septembre 1979 – Collection SNOTPG
Autobus Leyland n° 468 à Rive en Janvier 1980 – ollection SNOTPG
Autobus Saurer-Leyland n°230 à Rive en janvier 1983 – Collection SNOTPG

1986 : Fusion des lignes 8 et O. Parcours de la ligne 8 : OMS – Cornavin – Rive – Veyrier

27 septembre 1987 : Le terminus intermédiaire de Rive est supprimé. Renforcement de la ligne jusqu’à Conches qui offre la double fréquences dans le quartier de Florissant. A Veyrier, la ligne 8 dessert alternativement les terminus de la douane et de l’école.

Autobus articulé Volvo B10M n°166 à Veyrier-Douane en 1987 – © Photo Ch.Corajod
FBW n°101 en spécial Fête de Genève – Août 1988 © Collection JLM
FBW n°109 en spécial Fête de Genève – Août 1988 © Collection JLM
FBW n°139 en spécial Fête de Genève – Août 1988 © Collection JLM


Ci-dessus , un autocar de la compagnie “Dupraz” assurant la liaison entre Rive et le téléphérique du Salève – Août 1988
© Photo JLM

Ligne 88 – 10 avril 1994 : La création des lignes 31 et 41 sonne le glas de la ligne 88 qui est supprimée.

29 septembre 1996 : La ligne 8 a un nouveau parcours par Vidollet et Guiseppe-Motta pour une meilleure desserte du quartier des Genêts.


Ci-dessus Mercedes O405GN n° 220 à Cornavin en février 2000 – © Photo Diwabus949

Etape de décembre 2003 : La ligne 8 emprunte dorénavant la rue de Mont-Blanc en direction de Cornavin à la place de la rue des Alpes.

21 mai 2006 : La ligne 8 ne dessert plus le terminus intermédiaire de Conches. A la même époque, abandon du terminus de Veyrier-Ecole. Elle effectue dorénavant son terminus à Veyrier-Douane et Veyrier-Tournettes alternativement.

Mercedes O405G 275 – Collection SNOTPG
Volvo 7000 A 378 – Collection SNOTPG

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.