Catégories Actualité, Autobus, Electrique, Genève, Hess, SNOTPG, TOSA, Trolleybus

Le TOSA


Le bus TOSA: l’innovation et la mobilité au service des genevois

La première mise en circulation du -bus/trolleybus-  TOSA (Trolleybus Optimisation Système Alimentation) date de 2013, lors du salon UITP. Ce véhicule (n°1397) a circulé pendant une année entre Palexpo et l’Aéroport en service commercial et sur demande.

Le TOSA devant Palexpo en 2013 – Copyright SNOTPG

Note : officiellement TOSA est l’acronyme de « T = Transports publics genevois, O = Office de Promotion des Industries et des Technologies, S = Services industriels de Genève, A = ABB ». Alors TOSA cela veut dire quoi ? C’est un Trolleybus Optimisation Système Alimentation ou un bus ?

L’appellation “trolleybus” n’est cependant pas très exacte, puisque le véhicule ne dispose pas de perches caractéristiques des trolleybus , mais d’une prise retractable  pour se connecter au mât de recharge. Electrobus pourrait être une appellation correcte, mais alors, ce ne serait plus TOSA…

A la mise en service du prototype, ce fut une première suisse et même mondiale. TOSA était le premier véhicule articulé 100% électrique, sans ligne de contact, à la fois écologique et d’une large autonomie. Par la suite, de nombreux constructeurs proposent chacun leur système, mais le plus souvent pour des véhicules standards. Les bus TOSA de série sont parmi les premiers véhicules électriques sans fils de grande capacité. Une version à double articulation est en commande pour la ville de Nantes (20 bus de 24m.)

Le premier véhicule de série est livré par les constructeurs Hess et ABB-Sécheron fin 2017. Il est officiellement mis en service commercial le 10 décembre 2017, et la malchance arrive le soir même. Suite à des problèmes techniques, l’exploitation commerciale cesse et les tpg annoncent le 13 décembre 2017 qu’une série de tests seront effectués et qu’une remise en service est probable courant janvier 2018. Mais la prudence s’impose et des courses de tests plus longues s’avèrent nécessaires. Elles se poursuivront jusqu’en mars 2018, et le 12 mars les trois premiers véhicules de série ( 1271, 1272 et 1273) sont enfin mis service voyageurs avec succès. Ce retard apparent est pourtant normal, les bus TOSA comportant de nombreuses innovations techniques nécessitant de fines mises au point, comme toute innovation technologique. Les 9 véhicules (1274 –1282) restant à livrer le seront durant le printemps 2018, afin d’équiper intégralement la ligne 23.

Premières impressions en ligne

Ce qui frappe en premier lieu l’usager averti, c’est la souplesse et la puissance du véhicule. On sent la puissance du couple au démarrage propre à un véhicule électrique.

L’observation du poste de conduite montre de nombreuses innovations : rétroviseurs remplacés par des caméras latérales (pas d’angle mort), détecteurs qui signalent une présence à l’abord du véhicule. Les charges intermédiaires s’effectuent dans les temps impartis, la charge se signalant par un très léger sifflement.

TOSA 1272 a Carouge-Rondeau – Photo Diwabus 949
TOSA 1272 a Carouge-Rondeau – Photo Diwabus 949

Les stations de recharge

Il existe deux types de stations de recharge en ligne: les “stations-flash” aux arrêts intermédiaires et les stations de recharge aux terminus (Carouge-Tours, Aéroport et Aéroport P-47). Le tableau ci-dessous en indique les caractéristiques.

TOSA : caractéristiques technique

15 secondes

recharge flash aux arrêts

600 KW

Puissance de sortie des recharges flash aux arrêts

1 seconde

temps pour se connecter à la station de recharge. Celle-ci est détectée par capteur laser, ce qui rend le processus quasiment instantané.

20 secondes

temps pour charger partiellement la batterie embarquée à la puissance de 600 kW aux stations Flash

400 KW

Puissance de sortie des recharges aux terminus

3 à 4 minutes

temps de recharge nécessaire au terminal

15% à 30%

de places (voyageurs) en plus

10%

d’économie en consommation énergétique puisque le véhicule est allégé. Le bus transporte des passagers, non des batteries.

10 ans

de durée de vie des batteries

410’000 litres

de diesel économisés sur année par rapport à un bus thermique

1’000 tonnes

de réduction de CO2 par bus par année (comparé au diesel)

70 dbA

au démarrage ou lors d’une accélération de 20 à 30 km/h, le bruit mesuré est de 70 dbA pour un bus articulé diesel

60 dbA

au démarrage ou lors d’une accélération de 20 à 30 km/h, le bruit mesuré est de 60 dbA pour un bus TOSA

=> 50% de bruit en moins à l’oreille

Quelques photos et vidéos

Aucun commentaire