Catégories Actualités

Nouveau depot TPG sur le site « En Chardon » a Vernier


Projet stratégique de la Pointe de la Jonction : coup d’envoi de la réalisation d’un nouveau dépôt TPG sur le site « En Chardon » à Vernier.

Le Conseil d’Etat a adopté un projet de loi ouvrant au profit des Transports publics genevois (TPG) une subvention d’investissement de 170 millions de francs destinée à financer la construction d’un nouveau centre d’entreposage et de maintenance secondaire de tramways et de bus (CMS) sur le site « En Chardon » à Vernier, sur des parcelles appartenant à l’Etat (photo). Cette subvention d’investissement permettra aux TPG de financer la part du dépôt dévolue à l’entreposage et à l’entretien de 130 bus articulés, en vue de la délocalisation de la moitié du site de la Jonction requise par le Conseil d’Etat à l’horizon 2014.

Le nouveau CMS « En Chardon » sera en outre doté d’une capacité supplémentaire de 70 trams, pour faire face à l’augmentation du parc de véhicules prévue dans le plan directeur des transports collectifs et le contrat de prestations entre l’Etat et les TPG, tout en permettant de subvenir aux besoins futurs. Le financement de cette part restante de l’ouvrage, devisée à 160 millions de francs, sera pris en charge par les TPG et peut faire l’objet d’un appel à la garantie de l’Etat.

Par cet engagement, le Conseil d’Etat répond au double objectif de libérer la pointe de la Jonction à l’horizon 2016 afin d’y permettre de nouvelles affectations sur lesquelles il communiquera ultérieurement, et de contribuer à l’augmentation de la capacité de dépôt et de maintenance des véhicules des TPG, dont le parc s’accroît parallèlement au développement de l’offre.

Le site « En Chardon » se trouve sur la commune de Vernier, dans la zone industrielle et artisanale des Batailles (ZIBAT), à l’extrémité ouest de la piste de l’aéroport, entre la route de Meyrin et les voies CFF Genève-La Plaine.

Le choix d’implanter le nouveau CMS sur la rive droite, à mi-chemin de la ligne de tram Cornavin-Meyrin-CERN, prend en compte de nombreux paramètres :

  • la valorisation d’un espace « condamné » du fait de sa proximité directe avec la piste de l’aéroport (plafond et bruit aérien) ;
  • les économies de transports « haut-le-pied » (déplacement d’un véhicule du dépôt au lieu d’exploitation, donc sans passagers), et par conséquent d’énergie. Le haut-le-pied n’apporte aucune recette commerciale et génère des coûts de fonctionnement (consommation de carburant, rémunération des agents, etc.) ;
  • la limitation et la maîtrise des nuisances. Le trafic des véhicules des TPG à l’intérieur et aux abords du CMS sont faibles en comparaison du trafic existant dans la zone. L’exploitation technique du CMS respectera l’ordonnance sur la protection contre le bruit par des mesures adéquates ;
  • la maitrise du foncier et l’inscription du projet dans les plans directeurs cantonal et communal de Vernier.

Le nouveau CMS, dont la construction devrait démarrer au printemps 2012, offrira une surface de plancher utile de 61’280 m2, équivalant à près de neuf terrains de football, répartis sur deux niveaux principaux et deux niveaux secondaires. Un projet de requête en approbation des plans a été déposé au mois d’août 2010 auprès de l’Office fédéral des transports, l’autorité directrice en charge de délivrer l’autorisation de construire, puisque le CMS sera raccordé au réseau ferré urbain.

Le bâtiment est conçu de manière à satisfaire aux critères du label Minergie et sera exemplaire du point de vue énergétique pour une construction industrielle de ce type. Le site occupera jusqu’à soixante personnes à 100% et jusqu’à 160 personnes issues du personnel affecté à la conduite. Les zones de travail bénéficieront d’un éclairage naturel dispensé par la façade, sur la route de Meyrin. L’exposition au bruit du personnel sera limitée aux valeurs de bruit admissibles au sens de l’ordonnance 3 relative à la loi sur le travail.

Le rôle du CMS « En Chardon » dans la gestion des véhicules des TPG

Le parc de véhicules des TPG est actuellement géré sur deux sites (à l’exception des véhicules des lignes sous-traitées) : la Jonction et le Bachet-de-Pesay. Ces deux sites sont aujourd’hui saturés et ne sont dès lors en mesure ni de répondre aux besoins de remisage et d’entretien liés aux exigences du Contrat de prestations TPG 2011-2014, ni de dégager des capacités pour les besoins futurs.

Depuis le transfert d’actifs réalisé au 1er janvier 2008, les TPG sont propriétaires des bâtiments et des installations de la Jonction et du Bachet-de-Pesay, tandis que les terrains, appartenant à l’Etat de Genève, leurs sont concédés en droit de superficie. Pour la Jonction, ce droit s’éteindra le 30 juin 2038, mais une clause prévoit la possibilité d’une résiliation anticipée, pour autant que l’Etat fournisse aux TPG un terrain de remplacement offrant des conditions d’exploitation équivalentes.

La mise en service progressive du nouveau CMS « En Chardon » dès 2014 permettra de répondre aux besoins nouveaux liés à l’acquisition des véhicules nécessaires à la réalisation de l’ensemble de l’offre prévue dans le Contrat de prestations TPG 2011-2014  et à la première phase de la libération de la Pointe de la Jonction. Un ou plusieurs lieux d’entreposage transitoire(s) et temporaire(s) est/sont également planifié(s) dans le cadre du redéploiement progressif des véhicules sur leur site définitif.

TramwaysTrolleybusAutobusTotal
20118591226402
Horizon 2014117102248467
Horizon 2016141130240511
Horizon 2020158143240541

A l’horizon 2016, les capacités offertes par le CMS « En Chardon » permettront le développement des lignes de tramways planifiées. L’évolution de l’offre envisagée ainsi que l’objectif de libération intégrale de la Pointe de la Jonction impliquera, quant à elle, la mise en service d’un nouveau dépôt de trolleybus/autobus.

Source “Etat de Genève”

Aucun commentaire