Catégories Actualités, Mobilité, STADLER, tramway, Tramways

Système anti-collision de tramway


Les BLT ont lancé des essais avec un système d’alerte de collision afin d’équiper l’ensemble de leur flotte de tramways Tango avec cette technologie.

Le projet est réalisé avec Stadler Rail, qui a construit les trams Tango, et Bosch Rail Transport, qui a développé le Tram Forward Collision Warning System. L’objectif est d’aider les conducteurs de tramways à reconnaître et réagir aux situations potentiellement critiques face à un trafic de plus en plus dense.

La technologie vient de l’industrie automobile, où elle est déjà éprouvée. Dans un premier temps, le système ne sera utilisé que pour signaler un danger imminent pour les conducteurs. Dans un deuxième temps, les freins seront automatiquement appliqués en cas d’urgence, bien que le conducteur puisse intervenir à tout moment.

Le système comprend une caméra vidéo et un capteur radar. Le capteur couvre une portée de 160 m. devant le tramway et mesure la distance et la vitesse des voitures, des bus et autres trams qui circulent dans cette zone. Il détecte également les objets fixes ainsi que les obstacles en mouvement.

La caméra vidéo complète le capteur radar, surveille la trajectoire et permet au système de différencier les personnes et les objets.

Toutes les informations provenant des deux sources sont transmises à une unité centrale de contrôle pour donner une image de l’environnement immédiat, ainsi que d’autres informations telles que la vitesse du tramway.

En cas de danger imminent, il fournit un avertissement visuel et acoustique, donnant au conducteur le temps de réagir. Si le conducteur réagit trop lentement, un freinage automatique se produit.

Ci-dessous, quelques images et vidéos

Image source BLT
Image source BLT
Image source BOSCH

Mais aussi…

La RATP et Alstom ont testé le garage autonome d’un tramway dans le dépôt de Vitry-sur-Seine.

La RATP et Alstom n’en sont qu’à une phase d’expérimentation mais les premiers résultats sont concluants. Pendant six mois, les deux entreprises ont testé « le garage autonome ” d’un tramway dans le dépôt RATP du T7, à Vitry-sur-Seine (94). Des capteurs lasers (technologioe Lidar) sont positionnés à l’avant du tramway. « Ils permettent au tram de réagir dans le dépôt “, explique Aren Serik, directeur R&D de la plateforme systèmes d’Alstom.

Détecter les obstacles

Concrètement, la technologie Lidar permet au tramway de se localiser dans le dépôt et de détecter la présence d’obstacles sur son chemin. « Trois actions sont alors possibles : ralentir, freiner progressivement ou en urgence, selon le besoin “, poursuit Aren Serik. Des éléments perturbateurs, comme un vélo, ont été placés de manière inopinée sur le trajet de l’omnibus pour vérifier le fonctionnement du système.

Une information peut être transmise au tramway pour lui indiquer sa position pré-commandée au garage, où il se rendra de manière autonome. L’objectif est de diminuer le coût d’exploitation. « C’est trop tôt pour chiffrer les avantages d’un tel système », précise la RATP, fière de participer à cette première expérimentation.

Alstom a utilisé la technologie d’Easymile, une start-up toulousaine spécialisée dans les véhicules autonomes, au capital de laquelle Alstom est entré, en début d’année. « Les résultats sont conformes à ce que nous attendions, constate Aren Serik. Cela nous permet de voir la faisabilité d’une telle technologie dans un dépôt avant d’envisager cette innovation sur une ligne. “ Une deuxième phase d’études et de tests complémentaires est prévue cette année.

Pour en savoir plus : Consultez le site d’Alstom

 

Aucun commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.